La SCP est engagée à attirer l’attention sur les problèmes liés à l’accès au service et au rôle des psychologues dans le cadre d’équipes de santé interdisciplinaires.

CPA-Commissioned Reports on Psychological Services

November 2013 - The Efficacy and Effectiveness of Psychological Treatments

March 2013 - An Imperative for Change: Access to Psychological Services for Canada
The Mental Health Commission of Canada applauds the work of the Canadian Psychological Association. Click here to read the letter of support.
 

New CPA Section

The CPA would like to announce the formation of a new Section - Psychologists in Hospitals and Health Centers. This Section will provide a forum for psychologists who are employed, practice, teach, or conduct research in hospitals and health care settings.  Convention delegates are invited to attend the Town Hall and organizational meeting that will be held during the CPA's 73rd Annual Convention in Halifax.

 

Rapport du Forum d’accès : table de la santé mentale[1] publié en mai 2011

Il nous fait plaisir de vous fournir une copie du rapport final du Forum de la table de santé mentale, intitulé Quelles portes mènent où? Comment améliorer l’accès au service de santé mentale : obstacles, facilitateurs et occasions pour la santé mentale des Canadiens[2].

Ce rapport est le fruit d’un effort important d’un large éventail d’intervenants en soins de santé au Canada. En octobre 2010, le Forum de la table de santé mentale a accueilli 80 délégués dont des fournisseurs de soins de santé, des fonctionnaires du gouvernement, des consommateurs de soins de santé mentale, ainsi que des organisations représentant les consommateurs et les fournisseurs de soins et d’autres ONG. Le but de cette réunion était de se pencher sur les enjeux et les perspectives entourant la progression de la promotion de la santé mentale et la prestation des soins de santé mentale de première ligne au pays.

L’accès aux services de santé est un enjeu primordial pour les Canadiens et les gouvernements à tous les niveaux. L’accès opportun à des soins de santé de haute qualité, tout en réduisant les temps d’attente pour l’évaluation et le traitement demeure certainement l’une des principales priorités des décideurs en soins de santé au pays. Les priorités en soins de santé doivent inclure un point de mire sur la santé mentale : nommément les conditions de santé mentale, comme l’anxiété et la dépression qui touchent annuellement un Canadien sur cinq ainsi que les facteurs psychologiques qui influencent la mesure dans laquelle les personnes conservent leur santé et gèrent leur maladie.

Le rapport présente une synthèse des discussions du groupe de travail et les recommandations formulées par les délégués participant qui ont discuté de la façon dont le Canada peut faire un meilleur travail dans le financement des services et des soutiens en santé mentale et les rendre accessibles à la population canadienne.

Les recommandations gravitent autour de huit thèmes principaux :

  • Revoir et améliorer les modèles de financement afin d’assurer l’accès aux services et aux soutiens nécessaires.
  • Établir des normes nationales de soins de santé mentale et élaborer des normes de temps d’attente pour les services et le soutien en santé mentale.
  • Créer et maintenir des systèmes qui répondent au besoin du consommateur et facilitent l’efficience et l’efficacité.
  • Améliorer l’organisation, l’intégration et la collaboration avec les intervenants dans tous les secteurs visés.
  • Inclure les consommateurs à la table de prise de décisions.
  • Améliorer la promotion, la prévention et l’identification précoce des problèmes de santé mentale en augmentant les connaissances au sujet de la santé mentale et en réduisant la stigmatisation.
  • Former les fournisseurs de soins de santé à travailler en collaboration et répondre aux besoins des populations dans le cadre d’un système qui favorise la pratique en collaboration.
  • Faire des représentations pour des changements législatifs visant à améliorer l’accès et réaliser la parité pour les traitements de santé mentale.

Comme vous le verrez, ce rapport présente un aperçu exhaustif des occasions et des défis qui s’offrent à la communauté de la santé mentale au Canada aujourd’hui. Avec le renouvellement des arrangements de transfert de soins de santé fédéral‑provinciaux qui aura lieu d’ici deux ans, il est maintenant temps d’amener la santé mentale au centre des discussions entourant les soins de santé. Ce rapport et ses recommandations peuvent faciliter les discussions au sujet des soins de santé qui reconnaît que des millions de personnes dans ce pays qui ont des problèmes de santé mentale, mais pour qui des services et des soutiens accessibles et abordables manquent cruellement.

[1] Associations membres : Association canadienne des ergothérapeutes, Association canadienne des travailleuses et travailleurs sociaux, Association des pharmaciens du Canada, Association canadienne des orthophonistes et audiologistes, Association médicale canadienne, Association des infirmières et infirmiers du Canada, Association canadienne de physiothérapie, Association des psychiatres du Canada, Société canadienne de psychologie (coprésidente), Fédération canadienne des infirmières et infirmiers en santé mentale, Infirmières et infirmiers psychiatriques enregistrés du Canada, Le Collège des médecins de famille du Canada (coprésident)

[2] La production du forum a été rendue possible grâce à une contribution financière de Santé Canada et le soutien en nature des associations membres de la TSM. Les points de vue exprimés au cours de ce forum ou dans les documents qui en découlent ne traduisent pas nécessairement ceux de Santé Canada. 

Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP)

L'objectif principal de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) est d'utiliser les conclusions de la recherche afin d'améliorer la santé des Canadiens. Pour les patients, cela veut dire obtenir plus rapidement de meilleurs diagnostics, traitements et résultats. Pour les praticiens en santé, cela signifie disposer des plus récentes données médicales probantes leur permettant de dispenser les soins adéquats aux bons patients au moment indiqué. Pour les scientifiques, cela se traduit par des ressources accrues pour mettre à l'essai de nouvelles thérapies et produire de meilleurs résultats de recherche. Dans le cas des hôpitaux et des autres établissements de santé, il s'agit d'attirer les plus brillants cerveaux dans le secteur des soins de santé. Enfin, pour les gouvernements, le but recherché est de réaliser des économies dans les domaines des soins primaires et de la gestion des maladies chroniques ainsi que de se doter d'un système de santé amélioré.

Afin d'élaborer une stratégie pancanadienne, les IRSC cherchent à obtenir des conseils sur la recherche axée sur le patient auprès de leurs partenaires dans les universités, les hôpitaux, les organismes caritatifs et les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Votre collaboration est essentielle à la réussite de cette initiative. C'est pourquoi nous vous demandons de bien vouloir prendre le temps d'examiner le résumé et toutes les sections du document de travail sur la SRAP. Même si le sondage électronique a pris fin, vous pouvez continuer de nous faire part de vos commentaires par écrit à l'adresse SPOR.consultation@cihr-irsc.gc.ca.

Balado : Rôle des psychologues dans les équipes de soins de santé primaires

Le Conseil canadien de la santé a invité la SCP à créer un fichier balado pour parler des innovations en soins de santé http://www.healthcouncilcanada.ca/en/. Le fichier balado aborde le rôle des psychologues dans les équipes de soins de santé primaires. Pour écouter ce fichier balado rendez‑vous à http://www.canadavalueshealth.ca/mp3/KarenCohen_CPA_Dec72009.mp3