Élections fédérales de 2021

Élections fédérales de 2021 : le directeur des politiques et des affaires publiques de la SCP, Glenn Brimacombe, a passé en revue les programmes des quatre partis politiques qui présentent des candidats dans toutes les régions du pays et qui siègent à la Chambre des communes. Il a créé un tableau contenant des extraits des programmes des partis, qui font état de leurs engagements respectifs sur les sujets suivants :

  • Soins de santé
  • Santé mentale
  • Usage de substances psychoactives
  • Santé
  • Recherche
  • Peuples autochtones
  • Droits de la personne/égalité/équité
  • Changements climatiques
  • Personnes handicapées
  • Thérapie de conversion
  • Aide médicale à mourir
  • Soins à domicile/soins de longue durée
  • Santé publique
  • Revenu de base

L’information figurant dans le tableau, qui pourra aider à orienter les échanges entre les membres et leurs candidats, est accessible à l’adresse Vue_densemble_des_plateformes_electorales_federales_2021.pdf. Pour obtenir un complément d’information sur les programmes électoraux, veuillez visiter les sites suivants :

Pour obtenir la liste de tous les partis politiques enregistrés et pour accéder à leur site Web et leur programme électoral respectifs, rendez-vous à https://www.elections.ca/content.aspx?section=pol&dir=par&document=index&lang=f.

Pour vous familiariser avec les activités de représentation des intérêts de la SCP, veuillez vous rendre à l’adresse cpa.ca/fr/advocacy/. Si vous avez des questions, veuillez faire parvenir celles-ci à PublicAffairs@cpa.ca.

Processus de consultation prébudgétaire de 2022 (août 2021)

Malgré le déclenchement des élections fédérales, la SCP a présenté récemment son mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre du processus de consultation budgétaire du gouvernement fédéral de 2022. Le mémoire sera pertinent dans le contexte de la formation d’un nouveau gouvernement, le 20 septembre prochain.

De plus, en tant que membre de plusieurs partenariats stratégiques, la SCP a joué un rôle clé dans la rédaction d’autres mémoires qui ont été présentés par l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM), et le Canadian Alliance on Mental Health and Mental Illness (CAMIMH), and the Consortium canadien pour la recherche (CCR).


L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) presse le gouvernement fédéral d’adopter une Loi sur la parité universelle en santé mentale et en toxicomanie (juin 2021)

L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a publié un document de travail intitulé From Out of the Shadows and Into the Light – Achieving Parity in Access to Care among Mental Health, Substance Use and Physical Health. Ce document décrit les arguments en faveur de l’introduction par le gouvernement fédéral d’une nouvelle loi, la Loi sur la parité universelle en santé mentale et en toxicomanie, et identifie certains éléments qui pourraient y être inclus pour améliorer l’accès aux services et au soutien en santé mentale et en toxicomanie au Canada. En publiant son rapport, l’ACMMSM espère susciter un débat public accru sur le rôle du gouvernement fédéral, en étroite collaboration avec les provinces et les territoires, pour s’assurer que les Canadiens reçoivent les soins dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin.

Communiqué

Rapport


Commentaires de la SCP, de l’ACMMSM et du CCR sur le budget fédéral de 2021 (avril 2021)

Le 19 avril, le gouvernement fédéral a présenté son premier budget en plus de 24 mois. La SCP a publié un communiqué de presse soulignant que la reprise après la pandémie dépendra de nos investissements en santé mentale.

L’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a également commenté publiquement le budget, soulignant qu’il s’agit d’une occasion manquée d’investir dans la santé mentale des Canadiens. Le Consortium canadien pour la recherche (CCR) a également exprimé ses préoccupations au sujet du peu d’investissements prévus dans la recherche fondamentale


Examen de la législation sur l’AMM et examen indépendant par des experts (mars 2021)

Avec l’adoption du projet de loi C-7 – Loi modifiant le Code criminel (aide médicale à mourir [AMM]), le gouvernement fédéral doit mettre sur pied un groupe d’experts chargé d’examiner les protocoles et les mesures de sauvegarde relatives à l’AMM dans le cas de personnes atteintes d’une maladie mentale, et ce, au cours de la prochaine année. La SCP a écrit aux ministres de la Justice et de la Santé afin de demander qu’un psychologue, qui a une bonne expertise en matière d’AMM, fasse partie du groupe d’experts et participe à son travail. En 2020, un groupe de travail de la SCP a publié un rapport sur l’aide médicale à mourir et un guide de pratique clinique pour les psychologues impliqués dans les décisions de fin de vie


Le Comité permanent rend publiques les recommandations prébudgétaires de 2021 (février 2021)

Dans le cadre du processus de consultation prébudgétaire du gouvernement fédéral auquel la SCP a contribué, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes a publié son rapport. Il est important de souligner que deux des cinq principales recommandations qui y sont présentées préconisent des investissements dans le but d’élaborer un plan de rétablissement à long terme de la santé mentale dans le contexte de la COVID-19 pour toute la population canadienne et l’injection de fonds ciblés en vue d’améliorer l’accès aux soins primaires, le soutien en santé mentale et les soins virtuels. Le rapport comprend également une recommandation préconisant une augmentation de 25 % de l’investissement ponctuel aux conseils subventionnaires pour le redémarrage et le rétablissement de la recherche. Nous espérons que ces trois recommandations seront prises en compte dans le budget fédéral de 2021.


Lettre au premier ministre Trudeau et au premier ministre Legault (février 2021)

Étant donné que le premier ministre Trudeau a récemment fait part de la volonté du gouvernement fédéral de discuter de l’augmentation de sa part du financement de la santé aux provinces et aux territoires, la SCP a écrit au premier ministre Trudeau et au premier ministre Legault afin de les exhorter à accroître leurs investissements dans les services de santé mentale et les traitements psychologiques.

Lettre de la CAMMIH au Premier ministre et aux premiers ministres


Comité consultatif des personnes handicapées du RPC (en cours)

La Dre Karen Cohen (chef de la direction de la SCP) est la coprésidente du Comité consultatif des personnes handicapées (CCPH). Nommée à cette fonction par le ministre du Revenu du Canada, à la fin de 2017 jusqu’en 2019, elle a été invitée à prolonger son mandat jusqu’en 2021. Son rôle est de conseiller le ministre du Revenu national et le commissaire de l’Agence du revenu du Canada (ARC) sur l’administration et l’interprétation des politiques et des programmes liés aux mesures fiscales pour les personnes handicapées. À l’automne 2020, le CCPH a organisé une série de groupes de discussion avec des fournisseurs de soins de santé dans le but de discuter des recommandations proposées par le comité en 2019 sur les modifications apportées aux procédures et aux lois fiscales relatives aux personnes handicapées. Il est également en train d’achever son rapport de 2020. Le budget fédéral de 2021 prévoyait 376 millions de dollars sur cinq ans pour mettre à jour la liste des fonctions mentales utilisées pour l’évaluation du crédit d’impôt pour personnes handicapées.


Processus de consultation prébudgétaire de 2021 (août 2020)

La SCP a présenté son propre mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre du processus de consultation prébudgétaire de 2021. De plus, en tant que membre de plusieurs partenariats stratégiques, la SCP a joué un rôle clé dans la rédaction d’autres mémoires qui ont été présentés par l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM), le Consortium canadien pour la recherche (CCR), le Groupe d’intervention action santé (GIAS) et l’Extended Healthcare Professionals Coalition (EHPC). Comme en témoigne la convergence de leurs messages, les organisations nationales disent d’une même voix au gouvernement fédéral et comment celui-ci devrait investir dans la recherche en psychologie et la pratique de la psychologie pour appuyer la santé mentale des Canadiens.


Publication du Plan d’action en santé mentale (juillet 2020)

En août 2020, l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a publié son Plan d’action en santé mentale (Un meilleur accès aux services de soins en santé mentale et un système plus performant au Canada), qui renferme six recommandations que devrait mettre en œuvre le gouvernement fédéral pour améliorer l’accès en temps opportun aux services et au soutien en santé mentale au Canada. Il s’agit là d’un exemple important, qui montre que la communauté nationale de la santé mentale parle d’une seule et même voix.


Examen des accords de financement FPT en matière de services de santé mentale et de traitement de la toxicomanie (mars 2020)

La SCP a entrepris un examen détaillé de la série d’ententes bilatérales fédérales, provinciales et territoriales (FPT) (c.-à-d. les 11 milliards de dollars sur 10 ans pour les soins à domicile et en milieu communautaire, ainsi que pour les services de santé mentale et de traitement de la toxicomanie) qui ont été signées en 2017. On y indique également les principales priorités de chaque province et territoire.


Évaluations de l’aptitude à subir un procès et de la responsabilité pénale (en cours)

La Section de la justice pénale s’est réunie pour discuter de la façon de relancer le gouvernement fédéral et d’autres partenaires dans l’objectif de modifier le paragraphe 672.1 du Code criminel du Canada afin que les psychologues soient désignés explicitement comme étant qualifiés pour effectuer les évaluations de l’aptitude à subir un procès et de la responsabilité pénale. En 2017, la SCP a publié un énoncé de position intitulé L’évaluation de l’aptitude à subir un procès et de la responsabilité pénale au Canada : Améliorer l’accès à des professionnels de la santé mentale qualifiés.


Réseau de mise en œuvre d’une politique de psychothérapie (RMPP) (en cours)

La Dre Karen Cohen est la coprésidente du Réseau de mise en œuvre d’une politique de psychothérapie (RMPP) de la CSMC. Son but est d’élaborer un plan d’action sur l’accès à la psychothérapie axé sur le système public de soins de santé. Elle siège à deux des groupes de travail du Réseau, l’un qui s’intéresse à la COVID-19 et l’autre, aux modèles de financement. Glenn Brimacombe (directeur des politiques et des affaires publiques de la SCP, SCP) est membre du groupe de travail du RMPP qui est chargé d’examiner les structures et les modèles de financement qui permettraient au gouvernement fédéral de financer les services de psychothérapie et/ou d’en faciliter l’accès.


Comité consultatif de la Commission de la santé mentale du Canada sur la cybersanté mentale (en cours)

La Dre Karen Cohen (chef de la direction de la SCP) représente la profession au sein du comité consultatif sur la cybersanté mentale de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), dont le travail est en cours. Récemment, le comité a examiné les résultats d’Espace mieux-être Canada (portail de soins de santé mentale par paliers créé par Santé Canada dans le contexte de la pandémie) et les services de santé mentale numériques offerts aux jeunes par Jeunesse, J’écoute.


Lettres de soutien de la SCP (en cours)

La SCP continue de fournir des lettres d’appui aux membres qui font une demande de financement auprès des trois conseils (c.-à-d. les IRSC, le CRSNG et le CRSH) et pour soutenir les candidats qui font des demandes de bourse. Dans certaines demandes de financement auprès des trois conseils, la SCP a été ajoutée aux demandes de subvention à titre d’utilisateur des connaissances/collaborateur/organisme de mobilisation des connaissances.