Les premiers ministres s’intéressent aux pratiques prometteuses en santé mentale et en traitement des dépendances (mars 2021)

En janvier, les premiers ministres ont lancé une série de balados, intitulée Pratiques prometteuses, qui est consacrée aux innovations réalisées dans les provinces ou les territoires en matière de santé mentale et de traitement des dépendances, en mettant l’accent sur les collectivités rurales, éloignées ou du Nord. Heather Hadjistavropoulos, membre de la SCP, figurait parmi les intervenants d’un balado présenté en mars. La SCP a félicité le premier ministre Silver (Yukon) d’avoir mené cette importante initiative.


Déclaration de la SCP sur le projet de loi 35 du Nouveau-Brunswick (mars 2021)

La SCP a transmis une lettre au gouvernement du Nouveau-Brunswick, dans laquelle nous expliquons notre position sur l’utilisation des tests psychologiques et nous nous opposons aux articles du projet de loi [https://cpa.ca/fr/cpa-statement-on-new-brunswicks-bill-35/] qui proposent que les enseignants qualifiés puissent administrer des tests de niveau C.

« La Société canadienne de psychologie a publié récemment un document d’orientation sur la sécurité des tests psychologiques, dans laquelle est décrite la formation nécessaire pour utiliser les tests psychologiques dans le cadre d’une évaluation du fonctionnement cognitif, émotionnel et comportemental d’une personne. La SCP est d’avis que les psychologues sont particulièrement bien formés pour effectuer des évaluations psychologiques, qui comprennent, sans s’y limiter, l’administration d’un seul test. La SCP s’oppose à tout diagnostic, traitement ou plan de rattrapage pris sur la base des résultats d’un seul test psychologique. »


Accès au titre de psychologue (mars 2020)

La SCP a mis sur pied un groupe de travail chargé d’examiner l’utilisation du titre (c.-à-d. psychologue) au sein de la profession de psychologue. En mars 2020, la SCP a publié le rapport du Groupe de travail de la SCP sur le titre de psychologue, Suggestions de dispositions types, qui comporte des recommandations préconisant l’uniformité des exemptions prévues par la loi dans les provinces et les territoires du Canada et la collaboration de la SCP avec les associations de psychologues des provinces et des territoires afin de promouvoir l’adoption de ces dispositions d’exemption dans tout le pays.


Lettre conjointe de la SCP, de l’Ontario Psychological Association et de la CAPDA (mars 2019)

La SCP, de concert avec l’Ontario Psychological Association (OPA) et la Canadian Academy of Psychologists in Disability Assessment (CAPDA), ont écrit une lettre afin d’exprimer leurs profondes préoccupations relatives à la motion, adoptée en septembre 2018 par le conseil de l’Ordre des psychologues de l’Ontario (OPO), dans le but de continuer à inscrire les psychologues praticiens titulaires d’une maîtrise et, de ce fait, leur accorder le titre de « psychologue ». Cette motion infirme une décision prise en 2013 par le Conseil pour cesser d’inscrire les psychologues praticiens titulaires d’une maîtrise.